Illustration - ANVP

ANVP

Lutte contre l’illettrisme des jeunes personnes détenues.

Reconnue d'Utilité Publique, l’Association Nationale des Visiteurs de Prison a pour objectifs d’aider moralement et matériellement les personnes incarcérées et leurs familles pendant la période de détention et de faciliter leur réinsertion sociale lors de leur libération.

Son activité et son mode d'intervention sont uniques en France : l’association regroupe 1 600 membres qui réalisent plus de 57 000 heures d’entretiens annuellement.
Les visiteurs de l'ANVP sont présents dans 180 établissements pénitentiaires répartis sur tout le territoire français (métropole et outre-mer). Ils visitent les personnes détenues et possèdent une grande connaissance des rouages de l'administration pénitentiaire et des spécificités liées à l'administration des établissements dans lesquels ils interviennent. L'accès à l'enseignement est un droit fondamental des personnes détenues et figure dans les textes réglementaires, les recommandations ou résolutions internationales. Pourtant : 64 % des personnes entrant en prison n’ont aucun diplôme, 30% sont en difficulté de lecture, le taux d’activité à l’entrée en détention est inférieur à 50%. Chez les jeunes détenus de plus de 18 ans, 80 % d’entre eux sont sans diplôme et près de 40 % se trouvent en échec au bilan lecture.

Avec le projet « lutte contre l’illettrisme des jeunes personnes détenues », les visiteurs de l’ANVP aident les plus jeunes incarcérés à réussir leur réinsertion sociale lors de leur libération.
Le premier niveau d'intervention auprès des personnes détenues est la visite basée sur l'écoute.
Cette action est appuyée et consolidée par du secours matériel, les bourses d'études, l'achat de vêtements, le soutien et la coordination de l'accueil des familles, le soutien financier et la coordination d'actions culturelles.

L'engagement de l'ANVP en faveur des jeunes détenus a été présenté à la Fondation HSBC en XXX par James, collaborateurs de la Côte d'Azur.